Vous êtes ici

Fête Sainte-Clotilde

Repeats every 4 years on the 4 of juin until sam juin 04 2022. Also includes dim juin 04 2023, mar juin 04 2024.
Vendredi, 4 juin, 2021 - 09:30
Dimanche, 4 juin, 2023 - 09:30
Mardi, 4 juin, 2024 - 09:30

Fête de Sainte-Clotilde le 4 juin

Reine des Francs (✝ 545)

 

Célébrée à cette date en Ile de France. Elle était originaire de Bourgogne et chrétienne. Donnée en mariage à Clovis, elle ne rendit pas son mari moins sanguinaire, lui qui tuait les membres de sa famille et les chefs francs qui le gênaient. Reine de France, elle fut patiente et ainsi obtint la conversion de son époux Clovis. Mais ce dont on parle moins, et c'est dommage, ce sont les épreuves de cette reine patiente, de cette épouse d'un mari irascible et de cette mère de famille qui perdit son fils premier-né et qui, plus tard, vit l'un de ses fils massacrer sa famille.

Elle se retira à Tours pour être près du tombeau de saint Martin.
Photo de la statue de l'église du quartier de Saint-Henri, à Montréal au Québec (Société historique de Saint-Henri). Cette statue était, à l'origine,  dans l'église Sainte-Clotilde qui fut démolie et elle fut déménagée dans la paroisse voisine (église Saint-Zotique)
Sainte Clotilde est justement célébrée en France, comme celle qui, par sa foi, touche les cœurs et les conduit à la conversion. Elle est aussi celle qui, par sa prière, a obtenu la victoire aux troupes franques (à Tolbiac contre les Alamans). Elle est encore celle qui, dans un monde rude et violent, a su éduquer Clovis à plus d'aménité et de douceur. 
(Diocèse aux Armées françaises)
Prière à Sainte-Clotilde - Patronne de l'aviation légère de l'armée de Terre.
Voir aussi Sainte Clotilde et Saints parisiens 
 - diocèse de Paris.
...Son culte est notamment célébré dans l'Aisne à Vivières et à Valséry, dont les abbayes possédaient des reliques de la sainte. (diocèse de Soissons, Laon et Saint-Quentin)
À Tours, en 545, sainte Clotilde, reine. Grâce à ses prières, son époux Clovis, roi des Francs, accueillit la foi du Christ. Après la mort du roi, elle se retira pieusement près de la basilique de Saint-Martin, ne voulant plus être considérée comme reine, mais comme servante de Dieu. (le 3 juin au martyrologe romain, en France sa mémoire est reportée au lendemain).

Martyrologe romain