Vous êtes ici

Message de Mgr Noël Simard pour le mois de novembre

Date: 
Jeudi, 2 novembre, 2017 - 14:15

 

DES TRANQUILISANTS À L’INTRANQUILLITÉ!

 

Notre monde occidental soigne beaucoup le mal à l’âme avec les tranquillisants. On prétend guérir tous les maux avec cette panacée. Quand arrive le mois de novembre, le mois des « morts », les changements de température, le raccourcissement des jours, la fatigue, la lourdeur des engagements, etc., risquent de nous entraîner dans la « déprime ». Nous aimerions que parfois le temps s’arrête pour qu’un moment, tout soit tranquille; on est tenté alors de « faire le mort » ou de « prendre un tranquillisant ».

 

La lecture récente d’un livre intitulé L’intranquillité, de Marion Muller-Colard, m’invite à nous proposer l’intranquillité comme faisant partie de notre condition humaine. En ce mois de novembre, je nous souhaite cet « inconfort », cette pointe d’impatience, ce « frémissement », comme l’écrit cet auteur, en un mot cette intranquillité qu’il nous faut pour reprendre sans cesse la route de la sortie de soi et de la rencontre de l’autre.

 

Accueillir le dérangement, voire l’inquiétude, c’est lutter contre l’engourdissement; c’est laisser l’Esprit de Dieu, Esprit des nouveautés et des recommencements  élargir notre cœur à la mesure de Son Amour. C’est vivre la grâce de savoir être dérangé et savoir inviter à la table de son cœur ces amis de Dieu qui sont souvent oubliés, tels que les pauvres, les malades, les gens seuls, les sans-abris…

 

Vivre cette grâce de l’intranquillité, c’est savoir qu’avec l’Esprit en nous, il restera toujours de la place dans nos vies pour ceux et celles qui viennent frapper à la porte de nos cœurs.