Vous êtes ici

Hommage à Christian Émond

Date: 
Mercredi, 13 septembre, 2017 - 14:00

Hommage de l’abbé Richard Wallot, curé émérite de la Paroisse Sainte-Jeanne-de-Chantal, lors de la fête de reconnaissance en l’honneur de M. Christian Émond, agent de pastorale, responsable de la Formation à la Vie chrétienne (2011 à 2017)

M. Christian Émond

 

Christian, un cadeau spécial de l’Esprit Saint!

En 2011, après près de vingt années de collaboration étroite comme agente de pastorale, particulièrement responsable de la formation à la vie chrétienne, Madame Lise Choquette devait nous quitter pour une retraite bien méritée. Ancienne enseignante, puis bénévole à la Paroisse Sainte-Jeanne-de-Chantal en préparation aux sacrements (S.I.S.), Lise avait poursuivi des études en théologie d’abord au CEFOP, puis à l’Université de Montréal où elle avait acquis un baccalauréat.

Ce n’était donc pas un poste facile à combler. Il s’agissait d’une poste de responsabilité et d’étroite collaboration avec le pasteur et les parents. En résumé, sa tâche consistait à recruter et accompagner des intervenantes en pastorale auprès des enfants et des adolescents, mobiliser une armée de parents accompagnateurs, et, après la fin de l’animation pastorale et de la catéchèse à l’école, planifier, organiser et soutenir des programmes de formation pour les enfants de tous âges. En somme, une école de la foi incluant la préparation au baptême d’enfants d’âge scolaire.

Lise et moi avions donc ouvert le poste. Nous avions cherché, réfléchi, prié. Mais personne ne semblait en mesure d’assumer cette fonction. Cependant, un beau dimanche, lors de la messe dominicale,  je rencontrai de nouveaux résidents, Christian et son épouse Cécile, ainsi que leur fils Sébastien. Ils arrivaient de Lachine où ils avaient été impliqués à la paroisse des Saints-Anges. Christian, un ingénieur, m’expliqua qu’il avait été mis à la retraite prématurément chez Nortel où il occupait une fonction de cadre  On se présenta donc,  et ils m’invitèrent à leur maison où Christian m’apprit qu’il suivait des cours universitaires  de théologie à distance. Le couple était intéressé à s’impliquer dans la paroisse! De toute évidence, c’étaient des baptisés actifs depuis longtemps, avec une vie spirituelle soutenue. Quel cadeau de l’Esprit!

Je m’enhardis alors à proposer à Christian le poste en FVC. Il vint nous rencontrer, Lise et moi. Il y réfléchit et nous avons prié. Finalement, il accepta! Une belle vocation, don de Dieu! Dieu a toujours envoyé à notre paroisse les apôtres dont elle avait besoin!

 

Un temps d’apprentissage

La première année fut consacrée par Christian à découvrir le grand jardin de la FVC avec l’aide de Lise. Christian embarquait dans une organisation, un programme, une équipe et des activités bien structurés! C’était rassurant pour lui, mais aussi un défi nouveau. Très tôt, Christian révéla ses belles qualités de leader, d’organisateur mais aussi de témoin humble et fier de sa foi. C’était un homme d’équipe, ce dont nous avions besoin. Christian poursuivrait sa formation en vue d’un certificat universitaire en théologie. Lise put partir, assurée d’une relève solide.

 

Un homme d’exception

Christian, c’est avant tout un homme de foi et de prière, un témoin qui vit sa foi avant d’en parler. Sa famille passe avant tout. Et il n’était pas évident pour lui de passer d’un univers technologique ayant sa rigueur de gestion parfois inhumaine à une démarche où le cœur et l’accueil des personnes, adultes et enfants, comptent autant que la tête.

Christian a su apporter toutes les habiletés acquises par sa formation et son ancien emploi, ainsi que son sens du travail d’équipe, sa loyauté, sa disponibilité, sa présence active le dimanche. Dans la vie liturgique, il est devenu tantôt choriste, tantôt lecteur, tantôt animateur, toujours prêt à rendre service : un « diacre » sans le titre, quoi! Son épouse, Cécile, trouva vite sa place à la chorale, et leur fils Sébastien devint un excellent lecteur.

Avec les jeunes, Christian introduit de nouveaux médias dans la catéchèse, et il prit charge du site paroissial (webmestre). De plus, il savait nous dépanner dans nos problèmes informatiques!

Tout cela, Christian  l’a accompli avec un souci d’apprendre, d’être présent aux formations ou ressourcements du personnel, et avec beaucoup d’ouverture d’esprit.

Il a su créer des liens de réelle collaboration avec les différentes équipes (catéchètes, ÉPAM, équipe pastorale, etc.), mais aussi avec la région pastorale, sachant joindre une grande rigueur mais aussi beaucoup de leadership, de bienveillance et d’humour.

Dans tous ses engagements, j’ai senti chez lui un réel souci des personnes, surtout les plus fragiles.

J’ai eu beaucoup de joie à travailler avec Christian. Quand j’ai quitté la paroisse Ste-Jeanne-de-Chantal à l’été 2015, je savais que mon successeur pourrait compter sur une équipe de FVC solide et bien organisée. En misant sur la collaboration avec Fernand Dallaire, d.p., avec Jacques Bignet, le gérant, et les marguilliers, avec l’appui solide d’Anne-Marie Dalcourt et de l’abbé Laurier Farmer, Christian sut piloter le navire contre vents et marées.

 

Merci, Christian, pour ces six années de services remarquables en Église, au service des parents et des enfants, mais aussi de la paroisse et de la région pastorale!

 

En toute amitié!

 

Richard Wallot