Vous êtes ici

Avent 2014

 

Thème de l'Avent 2014: Accueillons sa bienveillance

Source: Danielle D’Anjou-Villemaire,
Vie liturgique, tous droits réservés.

 

Version complète de ce texte et suggestions d’aménagements liturgiques
dans le numéro 410 de la revue Vie liturgique.






 

 

 

La joie est fille de l'Avent: on l'attend, on l'accueille. Il suffit d'être. Elle chasse les «ismes»: le défaitisme, le négativisme, le relativisme. Le coeur voudrait tant exploser de joie, malgré les naufrages possibles.  



Chaque joie frémit, parcelle d'amour pour l'amour unique. Qui chantera le chant de Dieu dans nos mots, nos joies, nos amours? Aurons-nous le courage de la trouver dans le plus démuni, le délaissé, l'exclu? C'est d'abord pour eux que le Christ est venu:



Tu me fais connaître la route de la vie;
la joie abonde près de te fac e,
à ta droite, les délices éternelles.

                                                                                                       Psaume 16,11

Auteur: Jacques Gauthier,
Extrait de Prière appel d'aurore - été 2014
(Revue religieuse catholique - Communauté du désert)


 

 

Que l'étoile de l'espoir se lève!

Texte de Claude Lacaille, paru sur le site de SOCABI en  2013, tous droits réservés,
http://www.interbible.org/socabi/presse/Lacaille.pdf

 

 

Jésus pourrait-il naître à Bethléem aujourd’hui ?

Texte paru sur le site de SOCABI en  2013, tous droits réservéshttp://www.interbible.org/socabi/presse/Seguin.pdf

Michaël Séguin[i]
Société catholique de la Bible (Socabi) 2013



L’auteur nous invite dans une réflexion fictive au croisement de la géopolitique et de la théologie. Est-ce que Marie et Joseph pourrais passer de Nazareth à Bethléem si la naissance de Jésus aurait lieu en 2013 ?



[i] L’auteur est candidat au doctorat en sociologie à l’Université de Montréal. Ses recherches de thèse portent sur le colonialisme et la construction des identités nationales israélienne et palestinienne. Il a séjourné extensivement en Israël-Palestine ces dernières années, à la fois comme participant au Programme d’accompagnement œcuménique en Palestine et Israël (www.eappi.org) et comme étudiant à l’Université Ben-Gourion (Beer Sheva) et à l’Université Al-Quds (Jérusalem-Est). Il est membre de l’équipe de coordination nationale du Réseau uni pour la justice et la paix en Palestine-Israël (www.unjppi.org). Il peut être joint par courriel à michael.seguin@umontreal.ca et par téléphone au 514-475-0095.

 

C'est Noël, mais que fêtez-vous au juste?

Un texte de Christiane Cloutier, Phd. Sc. Rel. 
Société catholique de la Bible (Socabi, 2013, tous droits réservés.

 

Noël, mot devenu synonyme de fête, congé, célébrations multiples, cadeaux, décorations chatoyantes et lumineuses, festins et ultimement, sur la pointe des pieds, fête religieuse dont on oublie de plus en plus le sens. Le même phénomène se reproduit pour Pâques! Et pourtant… sans christianisme, pas de Noël! Fête religieuse dès son origine. Car cette fête célébrant la naissance de Jésus de Nazareth a pris la place d’une autre fête religieuse à Rome, les Saturnales (dieu Saturne). Ces fêtes coïncidaient avec le solstice d’hiver et l’on en profitait pour célébrer le retour de la lumière, Sol Invictus, Soleil invaincu! Constantin faisant du christianisme la religion officielle de l’Empire, Libère, évêque de Rome remplaça dès 354 la fête de Sol Invictus par Noël où l’on célèbre dorénavant Jésus Christ, Lumière du monde et toujours vivant, donc invaincu.

 

Les difficultés de l’interprétation littérale

Les Pères de l’Église vont prendre au pied de la lettre les récits de naissance racontés par Matthieu et Luc en ignorant leur portée théologique aux dépens d’une interprétation historique littérale. À partir de ce moment, ces récits vont nourrir l’imaginaire chrétien, embellir, grossir la réalité et engendrer de multiples traditions. Ce qui donne bien des maux de tête aujourd’hui aux spécialistes du Nouveau Testament. Par exemple, comment expliquer la date de naissance de Jésus puisqu’en Matthieu, Jésus serait né entre l’an -7 et -4 av. J.C, date de la mort d’Hérode alors que chez Luc, il serait né en l’an 6 apr. J.-C., date du recensement de Quirinus. Même l’astronomie s’en mêle : grâce à des logiciels perfectionnés, on sait qu’à l’époque, il y a eu une conjonction planétaire à deux reprises entre Jupiter, dite « planète des Rois », croisant une étoile très brillante nommée Régulus, « l’étoile des rois ». D’où le lien avec la naissance de Jésus, roi-messie né à cette époque : « De Jacob monte une étoile, d’Israël surgit un sceptre » (Nb 24,17). Selon cette conjonction planétaire, Jésus serait né au printemps, temps de l’agnelage, ce qui coïncide avec la présence des bergers la nuit chez Luc.

 

Matthieu et Luc, deux récits différents

Comment expliquer aussi les différences entre les deux récits de naissance? Ils se contredisent sans cesse. En Matthieu, le héros est Joseph et c’est lui qui a des manifestations angéliques à travers des songes. En Luc, c’est Marie qui a droit à la visite angélique et aux événements extraordinaires. Chez Matthieu, Jésus est en danger de mort dès sa naissance et chez Luc, celle-ci est annoncée à coups de clairon à Jérusalem sans qu’aucune crainte de quoi que ce soit se manifeste. Matthieu parle de mages, Luc de bergers. Et la naissance virginale de Jésus racontée en partie selon l’Ancien Testament pour expliquer certains choix de Dieu pour des missions spéciales et racontée aussi à partir des mythes de l’Antiquité où l’on retrouve plusieurs enfants nés de vierges-mères (Isis, Mithra et Bouddha). Tout cela a engendré de nombreuses traditions à travers les siècles qui ont enrichi ces événements de symboles. Avec Origène, les mages deviennent rois. Avec François d’Assise au 13e s. la crèche et ses personnages apparaissent et Jésus « Lumière du monde » devient le « petit Jésus » bébé fragile et sans défense. Le sapin, arbre vert symbolise la vie en abondance, la bûche qui brûle symbolise « Jésus lumière » et la couronne tressée l’éternité. Que dire des cadeaux qui voulaient rappeler Jésus, cadeau de Dieu au monde pour libérer l’humain de ses esclavages! Ils sont devenus une course au magasinage et aux dépenses folles.

 

Un sens à redécouvrir

Pour les chrétiens d’aujourd’hui, il y a eu déplacement de sens et perte de sens à cause d’interprétations enfantines des textes. Beaucoup ne savent plus quoi penser. Or, Noël sans référence à Jésus Christ ne fait plus sens. Noël, c’est la célébration de la venue de Jésus qui par ses enseignements, ses gestes et sa vie donnée par amour pour l’humanité a changé la face du monde! Sa façon de comprendre Dieu, ses histoires et ses gestes donnent du sens à tout vivant et sont une lumière pour guider toute personne de bonne volonté!

 

 

 

Le désert, une voix, un homme

2e dimanche de l'Avent - B  Frère Jean-Christophe, Fraternités monastiques de Jérusalem

 

Le désert, vide, aride, chaotique. [Lire la suite]

 

 

En veillant sur le perron, du soir à l'aube

Par Daniel Cadrin, o.p.
http://www.officedecatechese.qc.ca/quete_sens/echos_parole/201415_b/b_av...
Année B, 30 novembre 2014, 1er dimanche 

 

Avec ce premier dimanche de l’Avent, nous entrons dans une nouvelle année liturgique où l’Évangile selon Marc sera notre premier guide. Cette année commence en nous situant dans un vaste horizon, celui de l’attente de la venue du Christ, de son retour qui achèvera l’histoire humaine. Ce temps d’attente est source d’incertitude : vous ne savez pas le quand de cette venue, répète Jésus. [Lire la suite]

 

 

Ce Noël, contestez l'Empire!  

Société catholique de la Bible (Socabi), 2013, tous droits réservés. 


Aujourd’hui, la fête de Noël s’est désacralisée en devenant un congé, une occasion de rassemblement familiale et un événement économique majeur. Mais, lorsqu’on retourne aux récits de la naissance de Jésus, on voit que célébrer Noël, c’est aussi de remettre en question les structures d’oppressions et d’injustice de notre monde. La première histoire de Noël n’est pas qu’une fable spirituelle, mais un récit politique qu’il faudrait relire aujourd’hui pour remettre en question les structures oppressives de notre époque. [Lire la suite]

 

 

 

Avent dans la ville

Retraite en ligne pour entrer dans le mystère joyeux de Noël: «Voici, je me tiens à la porte» à partir du 29 novembre prochain.  www.aventdanslaville.org     Inscription gratuite

 

 

Théobule

 Les enfants connectés à la Parole et à l'Amour de Dieu (à faire connaître à vos enfants et petits-enfants) www.theobule.org





Avec Isaïe l'indigné

Le Grand Silence...

1er dimanche de l'Avent - B

Source:  Frère Antoine-Emmanuel, Fraternités monastiques de Jérusalem, Montréal

 

 

 Quand la cité altière se fissure

jeudi, 1re semaine de l'Avent - B

Source: Frère Antoine-Emmanuel, Fraternités monastiques de Jérusalem, Montréal

 

 

 

Ressaisir tout depuis le commencement avec le Fils

Texte paru dans Parabole, novembre 2013, tous droits réservés, (http://www.interbible.org/socabi/parabole.html).

Parabole est une revue biblique populaire publiée par Socabi, la Société catholique de la Bible. 

 

Source: Philippe Lefebvre, o.p.
Dominicain, Philippe Lefebvre est professeur à l’Université de Fribourg, Suisse





Oui, un autre monde est possible

Texte paru dans Parabole, novembre 2013, tous droits réservés, (http://www.interbible.org/socabi/parabole.html).
Parabole est une revue biblique populaire publiée par Socabi, la Société catholique de la Bible.



Source: Claude Lacaille, p.m.é.
Prêtre de la Société des missions étrangères, Claude Lacaille est bibliste
et Intervenant en soins spirituels au CSSS de Trois-Rivières.





Il est né le divin enfant

Regard de Luc sur la naissance de Jésus

Texte paru dans Parabole, novembre 2013, tous droits réservés,
 (http://www.interbible.org/socabi/parabole.html).
Parabole est une revue biblique populaire publiée par Socabi, la Société catholique de la Bible. 
Source: Yves Guillemette, prêtre du diocèse de Montréal, il est directeur du Centre biblique du diocèse,
curé de Saint-Léon de Westmount et directeur de Parabole.





Le défi de l'homélie de Noël

Texte paru dans Parabole, novembre 2013, tous droits réservés, (http://www.interbible.org/socabi/parabole.html).



Parabole est une revue biblique populaire publiée par Socabi, la Société catholique de la Bible. 

Source: Alain Roy, prêtre, Curé de la paroisse Saint-Joachim de Pointe-Claire, dans le diocèse de Montréal.